9 Décembre 2015

Microcarb

L’objectif de MicroCarb est de cartographier, à l'échelle planétaire, les sources et puits du principal gaz à effet de serre : le CO2. Cette mission, en cours de développement, prévoit le lancement d'un micro-satellite en 2020.

Quels sont les principaux puits de carbone de notre planète : les océans ou les forêts tropicales ? Combien de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) sont émises par les villes, la végétation et les océans ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, on ne connaît pas aujourd'hui les quantités de CO2 absorbées ou émises dans certaines régions par manque de stations de mesures terrestres. Ni comment elles varient au fil des saisons. Ces informations sont pourtant cruciales pour comprendre les origines et impacts du réchauffement climatique. Le CO2 est en effet le principal gaz à effet de serre produit par les activités humaines.

Pour pallier ce manque de données, la NASA a lancé en 2014 le satellite OCO-2. En 2020, le CNES prendra la relève avec le lancement de MicroCarb. Son instrument, un spectromètre à réseau, sera capable de mesurer la teneur en CO2 sur l’ensemble de la colonne atmosphérique avec une grande précision (de l'ordre de 1 ppm) et sur un pixel de base rectangulaire de 5 km par 6 km.

Cet instrument sera embarqué sur une plateforme issue de la filière Myriade du CNES. La réalisation de la mission implique la communauté scientifique française impliquée dans la recherche sur la climatologie et l’étude du cycle du Carbone.