31 Mai 2016

Démarrage du développement de l’instrument optique

Le CNES sélectionne Airbus Defence and Space pour réaliser l’instrument optique de MicroCarb, le cartographe du CO2

Le CNES a retenu Airbus Defence and Space pour le développement de l’instrument optique de MIcroCarb. La réunion de démarrage du contrat industriel s'est tenue le 5 avril.

Sa livraison est attendue est attendue en 2019. 

Dès son lancement prévu en 2020, le satellite étudiera les sources (lieux d’émission) et les puits (lieux d’absorption) du dioxyde de carbone (CO2) pour comprendre les effets de ce gaz à effet de serre sur le changement climatique.

L’instrument, d'une masse de 60 kg, est optimisé pour déterminer la concentration en CO2 avec une précision d’une partie par million. MicroCarb va compléter le programme Merlin qui va mesurer la concentration de méthane par un LIDAR, un instrument qui mesure les distances en illuminant des cibles au moyen d’un laser.

Maquette de sondeur atmosphérique par transformée de Fourier statique dans l'infrarouge pour MicroCarb. © CNES/PIRAUD Hervé, 2009

MicroCarb sera placé en orbite polaire à 700 km assurant une couverture mondiale. L’instrument doit mesurer le rayonnement solaire réfléchi par la Terre dans le domaine de longueurs d’onde du proche infrarouge. La molécule CO2 absorbe une partie du rayonnement et elle l'absorbe d’autant plus qu’elle est abondante. En analysant le spectre obtenu par l’instrument, on peut ainsi mesurer la concentration en CO2 sur une colonne atmosphérique. Les données récoltées, puis traitées, seront ensuite partagées avec l’ensemble de la communauté scientifique

Voir aussi

Le site d'Airbus Defense and Space